Le vin de glace, le vin héroïque produit dans la nuit

Dernière mise à jour: 29.02.24

 

Souvent produit également en Allemagne et en Autriche où il est appelé Eiswein, l‘icewine ou vin de glace trouve au Canada une zone de production particulièrement adaptée, car le climat y est suffisamment froid pour permettre aux caves d’obtenir une production constante. Bien sûr, la réglementation en vigueur, particulièrement restrictive pour ce nectar, pose pas mal de problèmes aux viticulteurs qui renoncent souvent à produire ce type de vin, remplacé dans la gamme par un vin doux classique.

L’equipe de https://icecasino.com/fr-ca a voulu tout savoir sur le vin de glace, et partager les informations avec ses lecteurs et joueurs.

 

De l’Allemagne au Canada

Les origines de ce vin sont assez incertaines, même si beaucoup pensent qu’il a été produit pour la première fois en 1794 en Franconie (Allemagne) lorsque les vignerons de la ville de Würzburg, au cours d’un hiver extrêmement froid, se sont aperçus que les raisins gelés n’étaient pas compromis. En fait, une fois pressés, ils donnaient un goût particulièrement parfumé et riche en sucre. Hans Georg Ambrosi est considéré par beaucoup comme le père de l’Eiswein, grâce à ses études en Afrique du Sud qui, à son retour en Allemagne, lui ont permis de fonder sa cave en Rhénanie tout en influençant les méthodes de production de bon nombre de ses collègues teutons.

Le vin de glace canadien, produit surtout dans l’Ontario (péninsule du Niagara), n’a commencé à prendre son essor qu’en 1973, lorsque Walter Hainle, un Allemand émigré au Canada, a produit le premier vin de glace du pays. Toutefois, sur le plan commercial, ce vin n’a pris de l’importance qu’en 1991, lorsque Inniskillin, l’une des plus importantes entreprises vinicoles du Canada, a remporté le Grand Prix d’Honneur lors du salon Vinexpo de Bordeaux. À partir de ce moment-là, comme c’est souvent le cas, l’attention des médias pour le vin de glace a été telle que beaucoup ont commencé à en produire, ce qui a conduit le Canada à être le premier pays producteur de ce nectar persuasif.

 

Le charme des grappes glacées 

Le vin de glace est, selon une image évocatrice, l’enfant de la face hivernale de l’eau, produit et vinifié dans des conditions extrêmes, l’eau et le vin dans une combinaison d’excellence pour une qualité recherchée. 

Dans certaines régions d’Europe centrale et du Canada, en novembre, il est tout à fait normal que les raisins soient encore sur la vigne et qu’ils y passent le mois de décembre et une bonne partie du mois de janvier. L’action du gel déshydrate les fruits et permet une concentration des jus, intensifiant ainsi les arômes et les saveurs du vin que l’on peut obtenir.

Les baies, récoltées gelées, sont ensuite pressées dans des conditions de froid extrême, avec des températures de l’ordre de moins 7 à 15 degrés centigrades. De cette manière, la partie aqueuse du fruit, formée de cristaux, peut être éliminée, ce qui permet de n’obtenir que quelques gouttes de jus concentré. On obtient alors un moût très sucré qui donnera un vin très particulier, ensuite soumis à une lente fermentation naturelle qui dure plusieurs mois et s’arrête naturellement.

Ces vins se caractérisent par un velouté, résultat d’un équilibre parfait entre sucre et alcool, et une acidité marquée due à la forte amplitude thermique entre le jour et la nuit.

L’héroïsme de la nature se transforme en vin

Ce sont des vins héroïques et, comme tous les vins héroïques, ils sont particulièrement fascinants. La raison de ces caractéristiques est principalement due à l’état dans lequel les raisins sont récoltés et aux conditions dans lesquelles le vin est produit, issues d’une viticulture extrême. En effet, ils ne peuvent être produits que si les conditions climatiques sont particulières et si les raisins sont récoltés à des mois précis de l’année.

 

Caractéristiques du vin de glace

En hiver, les zones où sont plantés les vignobles doivent atteindre des températures comprises entre -7° et -12°, afin que les raisins gèlent.

L’attente de l’arrivée du froid représente le plus grand risque pour les producteurs. Pendant cette période, les raisins sont exposés à de nombreux risques, le principal étant la formation de moisissures sur les raisins, ce qui entraînerait la perte de la récolte si le gel n’arrivait pas au bon moment.

Les vendanges doivent être effectuées en décembre et janvier, très souvent de nuit.

Le pressurage doit avoir lieu immédiatement après la récolte, à l’air libre et à proximité du vignoble, afin de maintenir la même température et d’éviter la surchauffe des raisins pendant le transport vers la cave.

Les vins de glace sont des vins de dessert à la buvabilité stimulante. Ils sont polyvalents et conviennent à toutes les saisons, à servir à des températures comprises entre 10 et 14 degrés. Ils sont recommandés pour accompagner les plats à base de fromage et les desserts de toutes sortes.

Les principaux producteurs mondiaux de vin de glace sont l’Allemagne, l’Autriche, la République tchèque et le Canada (Ontario et Colombie-Britannique). Le Canada est le premier producteur mondial de vin de glace. Plus de 90 % des vins de glace canadiens proviennent de l’Ontario, bien que le produit soit également produit en Colombie-Britannique, au Québec et en Nouvelle-Écosse.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES