Comment cuire un chapon pour qu’il reste moelleux ?

Dernière mise à jour: 02.12.22

 

Le chapon le jour de Noël ou la veille constitue presque le plat traditionnel de la plupart des foyers occidentaux. Mais pour véritablement se régaler, il faut aussi savoir le préparer comme il se doit. Cela signifie que sous sa peau croquante, la chair doit être tendre à souhait. Voici alors quelques recommandations sur comment réussir votre plat aisément, et les idées d’accompagnements auxquelles vous pouvez penser.

 

Bien faire ses courses

Un chapon bon à cuire est une bête qui a passé des mois à être nourrie correctement, voire engraissée. Cela lui vaut sa chair qui fond dans la bouche et dans laquelle même les seniors n’auront pas de mal à croquer. On pourrait bien préparer du poulet à la place faute de chapon sauf qu’on n’obtiendrait pas la même texture des plus moelleuses. 

Attention, le chapon n’a pas de crête malgré le fait que ce soit un coq. Privilégiez les jeunes. Ceux qui ont pris de l’âge sont plus durs à cuire. D’ailleurs, il n’y a rien de mieux que de s’en remettre à des fermiers et artisans labellisés, à qui vous pouvez faire confiance et qui détiennent des produits de qualité.

Préparer sa farce

Avant de le mettre au four, on farcit toujours un chapon. Cela lui donne des arômes et des goûts subtils, mais aussi permet à la viande de s’attendrir plus rapidement à cause du jus. Il existe une panoplie d’idées de farces. Certains mélangent des abats, de la viande hachée, des lardons, du foie gras pour un plat des plus copieux et gourmands. 

D’autres optent pour la simplicité avec le pain et le lait. Les champignons, les échalotes, et les marrons accompagnent aussi bien ce mets. Le vin fait aussi bien l’affaire pour donner au chapon un goût exquis. Et surtout, n’oubliez pas vos épices. Vous le faites bien mariner toute la nuit dans le plat qui servira à l’enfourner, et vous n’avez plus qu’à le mettre dans l’appareil, après lui avoir noué les pattes. Encore reste à savoir comment le faire cuire. Dans tous les cas, n’oubliez surtout pas de l’arroser de temps à autre au cours de la cuisson.  

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Cuire le chapon de différentes façons

Le matériel de cuisson le plus sollicité jusqu’ici reste le four. Qu’il soit simplement posé dans un plat entouré de pommes de terre, avec sa marinade ou qu’il prenne place sur le tournebroche, le chapon a plus de chances de cuire correctement dedans. Pas besoin de le décongeler aux microondes avant de l’y insérer. Laissez-le juste à l’air libre deux heures environ. 

Découpez quelques morceaux de beurre que vous glisserez dans les entailles réalisées sur la peau de l’animal si vous n’avez pas de pinceau. Vous pouvez aussi bien le badigeonner de beurre fondu ou d’huile. Versez un peu d’eau et de vin dans le plat et réglez le thermostat à 150 °C. D’habitude, un chapon de taille moyenne met 3 heures à cuire. N’hésitez pas à opter pour la chaleur tournante afin de garantir une cuisson homogène sur toutes les parties. 

Pour ceux qui désirent expérimenter une autre façon de préparer le chapon ou qui veulent mettre toutes les chances de leur côté, ils peuvent aussi bien le pocher. Avant de l’envoyer dans une casserole à cuire trois quarts d’heure, faites-le baigner dans un bouillon de viande, de préférence du veau ou de la volaille, toute la nuit. Vous l’y mettez vers 10 heures du soir et vous le récupérez le matin à 8 h pour le faire cuire. Du bouillon de légumes, ça fait aussi l’affaire. 

Ensuite, vous enroulez le chapon dans du film plastique avant de le mettre dans le récipient que vous remplissez sur une plaque de cuisson à gaz. Si certaines parties sortent de l’eau, elles risquent de ne pas être aussi tendres que les autres. Donc, faites-y bien attention. Ensuite, vous envoyez la volaille dans le four pour deux heures sous une température de 220 °C que vous réduirez à 150 °C quelques minutes après, vous plantez un couteau ou une fourchette dans une des cuisses et s’il n’y a plus rien qui sort à part de la graisse transparente, c’est prêt ! Vous pouvez aussi gratter sur une toute petite partie pour voir si la chair est rosée ou beige et bien cuite. Dans ce cas, rallongez de quelques minutes le temps de cuisson.  

Avec quoi accompagner son chapon ?

Choisir le menu de Noël ou de n’importe quel événement important, c’est comme trier sa garde-robe pour en sortir une super tenue. Tout doit être assorti et harmonisé à souhait de la boisson au dessert. Dans cette rubrique, nous vous soufflons alors quelques idées de plats et de bons vins qui rehausseraient la saveur de votre chapon cuit au four.

Des carottes coupées en rondelles et cuites au four, elles aussi, constituent un bel accompagnement à ce plat. Les adeptes de salades peuvent s’essayer aux blettes arrosées de jus de carotte et sur lesquelles on a râpé du zeste d’orange. Les courges, les pommes de terre, ou encore le potimarron en gratin ou seulement rôti avec quelques assaisonnements font aussi bon ménage avec le chapon. Comme épices, n’hésitez pas à user du thym, du piment et du curry pour faire valser vos papilles. Les champignons de Paris sautés au beurre sont aussi un incontournable pour faire exploser le goût du chapon en bouche.

Et si vous voulez marier le salé au sucré, tentez le gratin de poire ou de patates douces saupoudré d’une lichette de miel et de jus d’orange afin de leur donner un parfum des plus appétissants, mais aussi une belle couleur. Si certains optent pour la purée agrémentée de ciboulette, d’autres préfèrent des textures plus consistantes sous la dent.

Ceux qui ont le courage, mais aussi le temps de cuisiner un festin élaboré et des plus raffinés, se lancent avec audace sur des pommes de terre, de la doubeurre à la country potatoes, voire un crumble. En mettant la barre encore plus haute, vous avez le gratin dauphinois. Comme vin, prenez du rouge sec si vous accompagnez votre volaille de marrons ou de champignons. Par contre s’il s’agit de morilles, préférez du vin blanc sec. Qu’ils proviennent d’Alsace, de Châteauneuf, d’Anjou ou des Côtes du Rhône, l’un comme l’autre fait l’affaire.

Et pour terminer en beauté, en dessert, préparez des biscuits de Noël pour changer de la bûche et des gâteaux en tout genre, une mousse chocolat fruits rouges, du pain d’épice ou toute autre recette glacée, ou des mignardises.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES